Across the days Webzine culturel

TNGHT: HUDSON MOHAWKE x LUNICE

Posté par Ken, le 3 août 2012

img tnght 115506370822 1024x746 TNGHT: HUDSON MOHAWKE x LUNICE

Les cerveaux du projet

Cet été, deux jeunes génies ont décidé d’unir leur talent pour créer une collaboration qui occupe déjà une belle place dans les annales. L’un est un québécois de 22 ans, l’autre un écossais de 26 ans; tout deux ont pour point commun d’avoir acquis un curriculum musical exemplaire avant même d’avoir franchi la symbolique barre de la vingtaine. Lunice débuta par « Out of Touch », sorti en 2009 alors qu’il n’avait que 19 ans, l’EP sorti indépendamment fait du bruit, et il n’en faudra pas plus pour que « Lunice Fermin Pierre II » signe deux EP chez Lucky Me, label écossais crée (entre autres) par… Ross « Hudson Mohawke » Birchard lui-même. Ce dernier, s’étant fait connaître dès ses 15 ans en participant à des championnats internationaux comme le DMC World DJ Championship (où il sera reconnu comme le plus jeune finaliste de l’histoire du concours, avec A-Trak qui l’avait remporté en 1997 alors qu’il avait aussi 15 ans). La suite on la connait, »HudMo » participe à moultes projets dont Heralds of Change avec Mike Slott, puis continue à surfer sur sa notoriété de « petit génie », il signe chez Warp et Butter, son (magnifique) album, voit le jour en 2009, laissant place à une explosion sonore bourrée d’influences; en bonus, Olivier Daysoul et Dam-Funk participeront à ce recueil glitch-hop aux beats lourds mais fins à la fois. Plus récemment, en 2011, Satin Panthers, son dernier EP, enfonce définitivement le clou.

La naissance de TNGHT

Les deux artistes se connaissant, une idée de projet voit petit à petit le jour, le projet TNGHT (Prononcez « Tonight ») mettra plus d’un an à se concrétiser, nous y voici. Très vite, ces cinq lettres reviennent sans cesse sur la toile, dans la foulée, Lunice et Hudmo commencent une sorte de « tournée mondiale » (Ils étaient entre autres au Dour Festival) qui permet au projet de monter au notoriété à une vitesse folle, à un tel point que le premier EP éponyme était attendu par beaucoup comme le messie bien avant sa sortie. Le 23 Juillet, le missile « TNGHT »  naquit pour de bon. Pour faire court, cet EP de 16 minutes est une bombe, l’une de ses forces c’est la fusion on ne peut plus réussie des travaux des deux artistes qui se félicitent eux-mêmes d’être parvenus à mener parfaitement cette collaboration sans devoir faire de compromis artistiques. La patte Lunice est reconnaissable à travers les beats extrêmement lourds, les basses faisant office de véritables maillets sonores, de l’autre côté la touche HudMo, spécialiste des beats stridents et plus aigus, permet aux sons de garder une grande clarté, les samples vocaux de « Higher Ground » étant par exemple totalement hypnotisants. L’association des deux donne donc naissance à des sons ayant une dimension épique. Il est évident que cet EP ne s’écoute pas n’importe quand, mais dans un contexte approprié, ne serait-ce qu’en concert, il est strictement impossible de ne pas ressentir le besoin pressant de bouger.

L’avenir de TNGHT

Actuellement, Lunice et HudMo ont tous les deux montré leur volonté de vouloir se concentrer sur leur carrière solo, mais il est indéniable que le projet TNGHT n’en est qu’à ses prémices, impossible qu’une machine du diable ayant si vite décollé s’arrête en si bon chemin. Pour l’heure, les deux acolytes savourent leur gloire et s’offrent même le luxe d’être repris par des grands comme Flying Lotus qui a joué « Higher Ground » durant sa prestation au Pitchfork Music Festival. Quoiqu’il en soit, on surveille tout ça de très près.


2 commentaires

  1. […] nouvelles tracks, comme Shake Weight en août, qui n’est autre qu’une reprise de Bugg’n de TNGHT. La communication autour des compositions est trop parfaite pour être amatrice. Captain Murphy est […]

  2. […] falloir beaucoup de drogues pour vivre au Hall 9 le samedi, entre la trap signée UZ (23h30) ou TNGHT (1h), les techno-frenchies Black Strobe (22h30) et Spitzer (4h30) ou le dubstep de Zeds […]


Commenter