Across the days Webzine culturel

BELLE VILLE, DOUX DUO DANOIS

Posté par Sinh Blum, le 23 mai 2012

belleville BELLE VILLE, DOUX DUO DANOIS

Belle Ville. Avec un espace entre les deux particules, nous voilà bien loin du quartier parisien, puisque nous sommes au Danemark. En effet, c’est de Copenhague qu’est originaire ce duo composé de Line, charmante blonde à la voix chaude, douce et rassurante, et de Kirk, dont les beats souvent ravageurs viennent régulièrement s’opposer au chant plutôt que de le souligner.

Au début de l’année, ils ont sorti un EP, Opium, dont ils présentent astucieusement les morceaux dans un bien joli teaser.

Cet EP s’ouvre donc sur Opium, morceau à la coolitude infinie, la plus belle carte de visite possible pour le groupe, puisqu’elle résume tout à elle toute seule : des beats qui entrent en syncope, sur lesquels viennent s’apposer une voix qui n’est pas sans rappeler Portishead. Un morceau tellement addictif qu’on l’a placé en ouverture de la mixtape du mois de mai. Un morceau tellement bien que le groupe lui même l’a remixé, faisant la part belle à des échos bienvenus, et adoucissant les beats de Kirk. Un bonheur, également remixé par Troels Abrahamsen, qui ralentit l’ensemble et adoucit encore l’atmosphère déjà brumeuse, lui donnant un aspect post-dubstep, ainsi que Jens Lindahl, qui lui ammène plus la chanson vers un hédonisme apprécié.

Quand arrive White Flags, on commence à bien connaître l’univers des deux Danois, qui se laissent aller à une chanson plus planante, à l’arrière-goût plus chill que jamais, parsemant même le chant d’un peu de vocoder. You’re My Left Wing connaît des basses plus présentes, c’est une sorte de love-story dans un monde parallèle, où Björk serait la reine du dancefloor. Quant à Dreams, elle est plus délurée, laissant apparaître des ambitions pop explicites avant de s’enfoncer dans un dubstep pas forcément des plus raffinés (mais pas inintéressant, bien au contraire).

On ne peut que vous encourager à vous pencher sur ce duo magnétique, à mi-chemin entre electro-pop minimaliste et trip-hop expérimental. Nominés l’an dernier comme « Best Upcoming Electronica Act » aux Danish Underground Music Awards, ils ont déjà quelques festivals nordiques à leur actif, devraient passer en Europe cet été, avant de sortir un album pour la fin de l’année. On a déjà hâte d’écouter leur effort en long format, et si la météo s’y prête, on s’imaginera avec plaisir déambulant dans les rues de Copenhague, de la vapeur s’extirpant de notre souffle, alors que leurs chansons sortiront de notre iPod glacé par le vent.


Commenter